Notre pharmacie

La pharmacie, c’est quoi?

Toute la population, tous les âges, passent le seuil de notre porte.
Parents, enfants, grands parents
Naissances, morts, nous sommes au carrefour des générations et des milieux sociaux
Chaque âge, chaque profession a ses problèmes

Et tous les problèmes de santé finissent par atterrir dans une pharmacie !
Bien sûr, une naissance c’est le bonheur, c’est la joie d’une famille,
c’est la joie de l’équipe qui s’extasie devant le nouveau-né amené fièrement par les parents pour une première rencontre.

Mais la pharmacie c'est aussi le regard anxieux du malade ou de l’accompagnant
qui dit le nom de sa maladie, ou le laisse entendre.
Ce sont les mots pudiques qui disent la souffrance.
C’est le regard de cette femme qui n’ose pas.
Ces mots retenus : mon mari est décédé

"Je vous présente mes condoléances"
"Non, je voulais vous dire : je vous remercie.
Il avait confiance en vous.
Il aimait aller vous voir
Vous l’avez aidé, il me l’a dit.
Je sais que vous vous impliquez beaucoup."

La mort, c’est un échec du soignant mais c’est aussi un moment où nous allons jusqu’au bout de notre rôle.
Pourquoi ne passerions nous pas par toutes les étapes du deuil ?
Oui, nous sommes en colère
Oui, nous nous sentons impuissants
Oui nous avons envie de nous accuser et d'accuser les autres !

Mais oui, nous acceptons !
Mais oui la vie continue !
Mais oui, nous sortons plus forts et plus riches de chaque épreuve passée !

Pourquoi notre pharmacie est de bonne humeur ?
Pourquoi des éclats de rire?
Pourquoi des histoires drôles ?
Parce que la vie c’est ça
Parce que la bonne humeur permet de tout faire passer : souffrances, tristesses et dépressions.

Chaque problème doit recevoir une solution.
Chaque maladie se soigne par un remède homéopathique, phytothérapique, ou allopathique.
Les maladies graves sont envoyées, même momentanément soulagées, vers le médecin ou les vérifications élémentaires et impératives.

Chez nous, les plantes sont les bienvenues
Elles soignaient autrefois tous les malaises puisque la chimie du médicament n’est apparue qu’au vingtième siècle.
Tisanes, décoctions, essences, teintures mères….

Les mamans et bonne femmes savaient les bienfaits des plantes qui leur étaient enseignés par les religieuses qui le savaient des moines des abbayes
En effet depuis Charlemagne, les moines se devaient d’avoir un jardin des simples, mémoire et exemple des remèdes pour les hommes alentour.

Tout naturellement, l’équipe s’est spécialisée dans ces conseils, au fil des formations, en écoutant le conseil des autres, en se documentant personnellement.
Venez découvrir les plantes, demandez conseil, c’est notre passion de vous répondre !

Mais si vous êtes pressé, si vous préférez la chimie, pas de problème !
Les connaissances de diagnostic que nous avons acquises en étudiant les plantes restent à votre service
L’allopathie est plus simple, les molécules utilisables sont moins nombreuses, mais nous trouvons toujours le produit qui soulage ou soigne:

Nous avons tellement d’ordonnances qui passent dans une journée
que nous connaissons tous les traitements envisageables
et nous nous devons de connaître les molécules, leur utilité, leurs inconvénients, leurs interactions!


Mais le médicament, la plante, ne sont pas les seules aides que nous pouvons vous apporter.
Les connaissances que nous avons accumulées sont aussi d’ordre préventif.
Une gym adaptée, un sport, une alimentation plus riche en une gamme d’aliments
Un spécialiste, un paramédical qui donne des soins utiles, nous les connaissons

×