Créer un site internet

Soleil

Les dix commandements

Eviter l’exposition intensive entre 12 et 16 heures (heures françaises d’été)·

Ne pas exposer un enfant en dessous de 3 ans.·

Appliquer le produit solaire 20 minutes avant l’exposition.·

Renouveler l’application toutes les 2 heures et après le bain.·

Se méfier de l’altitude, de la couverture neigeuse, et de la réflexion sur le sol ou sur l’eau.·

Eviter l’usage de produits photosensibilisants (antihistaminiques, cosmétiques parfumés, déodorants, médicaments phototoxiques).·

Les produits solaires ne doivent pas inciter à se surexposer ;·

Boire beaucoup pour se réhydrater·

Enceinte, ne pas s’exposer sans protection extrême afin d’éviter le masque de grossesse.·

Eviter de se rafraîchir par des pulvérisations d’eau minérale, préférer un lait protection solaire.

Le soleil est notre ami :


sa lumière agit sur notre bonne humeur ses rayons permettent la sécrétion d’une hormone utile à notre squelette.

Le soleil est notre ennemi :

il brûle, il modifie notre capital génétique (cancer), il déshydrate la peau et notre organisme.Bébés, enfants, personnes âgées ont besoin d’une attention particulière.Peaux grasses, peaux acnéiques, allergiques, taches,… aussi !

Nos conseils :


Dès les premiers rayons de soleil du printemps, il faut protéger les parties non couvertes par des vêtements.

Donc, appliquez une crème visage avec indice de protection choisi par un professionnel. Et prévoyez dès que possible la protection corps afin de ne pas être pris au dépourvu par les premières journées ensoleillées.

Vos tubes de crème et flacons de lait déjà ouverts sont périmés d’un été au printemps suivant (oxydation des phases huileuses au contact de l’air).

Le soleil agresse votre peau qui fabrique des radicaux libres causes du vieillissement de la peau, préparez votre organisme à éliminer ces radicaux libres : carotène, acides gras, plantes sous forme de gélules.

Au cours de l’été, votre corps bronzera, vous pourrez appliquer des indices inférieurs.

Après l’exposition, la douche est un moment privilégié de rafraichissement, élimination des salissures, réhydratation. Un bon gel crème permet de réhydrater votre peau et de la soigner afin de nourrir l’épiderme et d’éliminer les radicaux libres.

Nous conseillons une protection grâce à un questionnement sur votre état de santé, traitements en cours, cicatrices, maladies de la peau, type de peau, envies de coloration du bronzage, anomalies de pigmentation, infections, allergie,…

L’application d’une protection solaire doit être impérativement renouvelée toutes les 2 heures afin d’éviter toute brulure.

Appliquez sur tout le corps à la plage et sur les parties qui seront exposées pendant vos activités quotidiennes : déplacements au travail, courses, jardinage

Les bébés, les enfants, les handicapés, les personnes âgées, toutes les personnes à mobilité réduite sont particulièrement vulnérables, méfiez-vous du soleil qui tourne au cours de la journée !

Nous prenons un grand soin dans le choix de nos produits conseils : innocuité, composition, actifs efficaces… nous référençons tous les types de protection : peaux fragiles, grasses, sèches, enfants, adolescents, lucites, cicatrices, hyperpigmentation, allergie au soleil ou à des produits chimiques, ….

Bénéfique pour la santé et indispensable à la vie,

 

le soleil peut s’avérer dangereux lorsqu’il est « consommé » sans modération.
Depuis plusieurs années, le nombre de cancers de la peau est en constante augmentation (7% par an), et chaque année 80 000 nouveaux cas sont diagnostiqués en France.

CONSEILS :

 

À l’approche des beaux jours :

- renouveler chaque été les produits solaires : au-delà d’une saison, ils s’altèrent et perdent de leur efficacité,

-s’exposer progressivement au soleil, en utilisant un produit (crème, gel…) de FPS élevé pour commencer,

-s’abriter du soleil entre 11 et 16 heures, surtout les enfants,

-utiliser, à chaque exposition, un produit de protection adapté au type de peau, et renouveler l’application toutes les 2 heures et après chaque bain,

-porter des lunettes, casquette, et vêtements pour une bonne protection,

-ne pas rester immobile sous le soleil,

-éviter lotions après-rasage, parfums et certains médicaments (diurétiques thiazidiques, antihistaminiques…) avant l’exposition, car ils favorisent l’irritation et la photosensibilisation,

-boire régulièrement de petites quantités d’eau.

Les enfants étant particulièrement sensibles au soleil, incitez leurs parents à bien les protéger.

LES MOYENS DE PRÉVENTION

L’application de crèmes protectrices contenant des filtres UV ou des écrans minéraux est le meilleur moyen pour limiter les coups de soleil.

Ces produits possèdent un indice de protection (IP) ou facteur de protection solaire (FPS) qui correspond à l’effet retardant du produit par rapport à l’agression du soleil.

Plus le FPS est élevé, plus la formule est protectrice

6-14 : faible protection, 
15-29 : protection moyenne, 
30-50 : haute protection, 
> 50 : très haute protection).

Les compléments alimentaires solaires peuvent préparer la peau avant l’arrivée des premiers rayons. 
Ils contiennent des substances qui stimulent et prolongent le bronzage (dérivés de caroténoïdes, béta-carotène, antioxydants, huiles de bourrache, d’onagre…) ; 
néanmoins, ces compléments alimentaires ne dispensent pas l’application d’un produit solaire lors de l’exposition.

LES EFFETS CLINIQUES DU SOLEIL

Soumise de manière importante aux radiations UV, la peau va, à court et à moyen termes, subir des modifications importantes :
- le bronzage : il s’installe dans les jours suivants l’exposition au soleil, et est dû conjointement aux UVA et UVB,
- le coup de soleil : il résulte principalement de l’action des UVB,
- le vieillissement cutané photo-induit : il est la conséquence d’une exposition aux UVA et UVB de manière excessive et répétée,
- les cancers cutanés : il en existe de plusieurs types : 
.carcinomes basocellulaires liés à la quantité d’UV reçue, 
.carcinomes spinocellulaires survenant dans les zones constamment exposées au soleil, 
.mélanomes liés au nombre de coups de soleil reçus pendant l’enfance, au teint, aux grains de beauté…

LES PHOTODERMATOSES

Certains individus sont plus sensibles que d’autres au soleil en raison de maladies cutanées :

- les photodermatoses endogènes dues à des anomalies génétiques (albinisme…) ou à des anomalies de certaines voies métaboliques (porphyries, pellagre…),

- les photodermatoses exogènes induites par des substances étrangères (substances chromophores, photoallergie…),

- les photodermatoses idiopathiques : la lucite estivale bénigne.

LA PEAU

On structure généralement la peau en 3 parties :
- l’épiderme : zone superficielle et mince,
- le derme : partie plus épaisse,
- l’hypoderme : couche profonde, qui n’est classiquement pas assimilée à une couche de peau.
Au niveau de la couche basale de l’épiderme, les mélanocytes produisent un pigment foncé, la mélanine, qui est ensuite intégré dans les kératinocytes. 
Sous l’action des rayonnements UV, la mélanine, à l’origine du brunissement de la peau, est synthétisée en plus grande quantité. 
Cette substance a la capacité d’absorber 90% des rayons UVB et donc de protéger la peau ; en revanche, elle ne filtre presque pas les UVA.

LA PEAU

On structure généralement la peau en 3 parties :
- l’épiderme : zone superficielle et mince,
- le derme : partie plus épaisse,
- l’hypoderme : couche profonde, qui n’est classiquement pas assimilée à une couche de peau.
Au niveau de la couche basale de l’épiderme, les mélanocytes produisent un pigment foncé, la mélanine, qui est ensuite intégré dans les kératinocytes. 
Sous l’action des rayonnements UV, la mélanine, à l’origine du brunissement de la peau, est synthétisée en plus grande quantité. 
Cette substance a la capacité d’absorber 90% des rayons UVB et donc de protéger la peau ; en revanche, elle ne filtre presque pas les UVA.

 

LE SOLEIL


Le rayonnement solaire est composé d’UVA, d'UVB et d'UVC, de la lumière visible et des infrarouges (IR). 
Grâce à la couche d’ozone et à l’atmosphère, seule une partie de ces rayonnements parvient jusqu’à la Terre : 55% d’IR, 40% de lumière visible et 5% d’UV.
Au niveau de la peau, ces rayonnements pénètrent plus ou moins :
- 70% des UVB sont absorbés par la couche cornée, 20% par le corps muqueux de l’épiderme et 10% par le derme superficiel,
- 20-30% des UVA atteignent le derme profond,
- les IR passent par l’épiderme et le derme avant d’atteindre l’hypoderme, - la lumière visible traverse l’épiderme.